Pré-commande du cahier de vacances 2024, c'est par iciiii !

Manon – En état de transe magique pour l’arrivée de bébé

Récits de naissance

Bonjour Manon,
À mon tour de t’envoyer mon petit récit de naissance encore tout frais 🙂
Je me suis tournée vers ton pack car j’avais dès le début de la grossesse une énorme envie d’un accouchement le plus physiologique possible qui s’est révélé nécessaire car péri contre indiquée à cause de mes antécédents d’AVC et tout ce qui va avec. Étant musicienne professionnelle et habituée aux grosses préparations mentales avec de la méditation et savoir comment utiliser mon air, j’étais convaincue que c’était l’approche faite pour moi.


Terme ce jour. À 1h du matin je me réveille à cause de la gêne occasionnée par des contractions douloureuses mais irrégulières toute la journée d’hier et perds pas mal de sang. J’appelle la maternité qui nous dit d’y aller, pour finalement nous renvoyer à la maison car c’était juste du bouchon muqueux et que mon col est presque effacé mais seulement à 1.

De retour à la maison, je pars essayer de dormir dans la chambre d’ami. Chaque audio « pendant les contractions » me permet de la vivre sereinement et j’arrive à m’endormir entre presque toutes les contractions (espacées de 8-10min).

Le matin je m’active dans la maison pour me distraire et pour être capable d’accueillir chaque contraction comme un pas de plus vers mon bébé sans entrer en souffrance : je fais mon linge, un gâteau, sors me promener. Chaque activité est interrompue de plus en plus régulièrement par les contractions mais qu’importe, j’ai des audios A FOND dans les oreilles (j’ai remarqué que si je ne mettais pas de casque avec le son le plus fort possible, ton message avait plus de mal à rentrer).

Retour à la maternité à 15h, je commence les audios « entre les contractions » que j’avais jusque là laissés de côté, dans la voiture et pendant l’admission. Là on me dit que je suis à 5 et qu’avec des contractions toutes les 4-5min, « on me garde » (phrase qui a parfaitement fait écho avec la séance d’hypnose de visualisation de l’accouchement de ton pack et je sens que je rentre de plus en plus profondément dans mon mode « Showtime » et réussis à sentir tous les petits marqueurs appris au cours des préparations de ton programme (savoir rentrer à l’intérieur de moi, les petits picotements etc…)

Arrivée en salle de naissance, j’ai la chance d’avoir une baignoire à dispo mais je saigne tellement et le travail avance tellement vite que la sage-femme a peur de me faire rentrer dans l’eau. Elle accepte finalement qu’on teste …

et là, la magie a vraiment commencé à opérer.

L’effet de l’eau est vraiment absolument immédiat sur moi, les contractions se ressentent de manière complètement différentes et je me sens encore une fois glisser dans un état de gestion encore plus profond. C’est de plus en plus dur et je me mets à m’entendre faire des sons graves pendant les contractions. La présence physique et orale de mon mari est une bouée de sauvetage, il se transforme en DJ pour mettre les audios adéquats aux bons moments et commence aussi à m’hypnotiser comme il l’a appris grâce à toi.

D’ailleurs GROS GROS Big UP à toi parce qu’il faisait partie de ces papas hyper réfractaires à ton pack quand je l’ai acheté, saoulé d’avance à l’idée de faire encore partie « d’un truc perché » pour sa femme (je le sollicite vraiment souvent pour sa défense, le pauvre) + avec de grosses difficultés à connecter ses neurones dans des situations compliquées à l’hôpital, et que tu as su toucher, rendre curieux et motiver dans la façon dont tu t’adresses aux papas dans ton pack

Tout avançait comme sur des roulettes

15h arrivée à l’hôpital à 5, à 16h00 j’arrive en salle de naissance, 16h30 je rentre dans l’eau et à 17h je suis à 8cm avec la poche des eaux toujours intacte.

Ce que je souhaitais surtout partager avec toi aujourd’hui, c’est l’effet de « transe » dans lequel je me suis retrouvée plongée et auquel je ne m’attendais absolument pas. A force d’écouter les audios et de rajouter des éléments au fur et à mesure (hypnose de mon mari, baignoire, musique etc) je me suis retrouvée dans un état complètement second absolument magique où plus rien ne pouvait m’atteindre (et pourtant je le répète, je suis vraiment habituée à l’auto hypnose et à l’utilisation de méditations poussées hyper régulièrement dans mon travail et JA-MAIS je n’ai ressenti un truc similaire).

Mon mari m’a dit qu’ils pouvaient voir sur mon visage que j’étais dans un état second, comme absente mais en même temps plus en contrôle que jamais de la situation et des vagues de contractions hyper fortes qui allaient et venaient. Il m’a expliqué plus tard qu’il m’entendait marmonner et voyait des larmes couler doucement sur mes joues « je veux faire dodo, je peux pas y arriver » mais je n’en ai aucun souvenir… j’imagine que c’était la phase de désespérance qui du coup est passée pour moi de manière totalement inconsciente !

Tout à coup, mon mari a su voir que je commençais à avoir du mal (je n’ai aucun souvenir de l’évolution, aucune douleur ou souffrance, rien) et m’a mis un peigne dans la main en suivant tes conseils… Ça m’a comme réveillée et allumé le turbo Booster en moi. En l’espace de quelques minutes, je surfais sur les vagues avec le peigne en main et une détermination toute nouvelle, comme si aucune fatigue n’était présente et que rien ne pouvait me détourner du droit chemin.

La SF et la gynéco ont vu que j’étais en train de commencer à pousser toute seule, « attendez Madame, on doit regarder où vous en êtes !! »

Et finalement, feu vert pour pousser.

Je tente des positions type 4 pattes ou même assise bien droite en tailleur car je n’ai pas supporté d’être allongée ou sur le côté de tout le travail. Contre toute attente, la position dans laquelle j’arrivais à pousser le plus efficacement a été celle la plus « gynécologique » possible dans la baignoire (allongée sur le dos dans le fond avec mes jambes pliées qui appuyaient sur le bord de la baignoire et mes mains accrochées aux poignées). Mes contractions duraient malheureusement seulement 30 secondes à ce moment là donc difficile de pousser suffisamment à chaque vague pour faire bien avancer bébé. Elles m’ont donc proposé une mini dose d’ocytocine dans le cathé qui ne m’a absolument pas fait mal et 7min plus tard, en 3 poussées plus longues et efficaces, bébé était sur ma poitrine.

En bref (si tu veux partager mon accouchement sans barber le monde parce que je me rends compte que c’est hyper long) :
– ton pack m’a permise de mener à bien ce projet de naissance qui était autant souhaité que nécessaire de la meilleure manière possible.
– tes audios du début à la fin ont permis un ancrage sans commune mesure et ce, même pour quelqu’un d’extrêmement habitué à ce type d’approche avec d’autres personnes, que ce soit en audio ou en direct
– les séances d’hypnose de préparation m’ont permise de retrouver et plonger dans des états de plus en plus profonds (jusqu’à un niveau insoupçonné) sans aucun effort

– ta façon de t’exprimer aux papas est magique et peut réussir à toucher même les plus réfractaires/sensibles du milieu hospitalier au point de les convertir eux aussi en acteurs à part entière dans l’accouchement et (dans mon cas du moins) donner la force à mon mari de surmonter sa grosse phobie et de s’impliquer au point de vouloir regarder bébé sortir et avoir des étoiles dans les yeux de toute SON/NOTRE expérience de la naissance.
– les infos autres que l’hypnose de ton pack m’ont permise de rester complètement ouverte à tout ce qui pouvait être nécessaire même si ce n’était pas ce à quoi je m’attendais (pousser en position allongée après un travail 100% à la verticale par exemple, ou encore accepter la dose d’ocytocine sur l’extrême fin, entre autres)

Bref (#2), un gigantesque merci car je n’ai pas d’autres mots pour l’énorme sans fautes qu’est ton travail. Ton nom de « naissance magique » peut sonner drôle au début mais maintenant que je suis une vétéran, je comprends du plus profond de moi qu’il n’y a pas de meilleur mot qui pourrait décrire ton travail et ton approche. Bravo, bravo, bravo… Et merci du fond du cœur.

Manon

Les derniers articles du blog

On appelle la sage-femme.  » Alors je ne sais pas mais j’ai senti quelque chose « en bas ». Et elle me répond « Ah bah oui son pied est sorti !!!! ».
« Clem est toujours à fond pour les audios et avec conseil de la sage-femme, m’appuie dans le dos et parfois au niveau du sacrum pendant la vague : c’est INCROYABLE le bien que ça me procure. « 
Mais je sens que je ne peux plus, vomir à chaque vague devient trop intense … Je demande la péri, je supplie….

Ton premier audio offert !

"Bonne fête maman"

Tu as envie de tester les effets de l’hypnose sur toi ? Allez viens, je t’emmène, le temps d’un instant pour toi 🥰