À l'occasion de la fête des Mères, profite de -20€ de réduction sur mes packs avec le code "TAMERELAQUEEN"

Nanou – Le sourire aux anges qui fait fondre les cœurs

Récits de naissance

Je voulais te faire mon récit d’accouchement, et comment j’ai réussi à tenir presque jusqu’au bout, sans péridurale, grâce à toi et le pack

Elïa est venue au monde après 38 SA+3 jours passés au chaud dans mon ventre.

Le 9 mars à 00h30, je suis dans mon lit je regarde un film, chéri dans le salon joue à la console.

Je me lève, vais faire pipi, me recouche, éternue et là….. « Bizarre … Ça coule mais ça ressemble pas à une fuite urinaire…. ».

Je me lève, et là effectivement plus de doute, je perds les eaux.

Tranquillement je vais à la porte du salon, les jambes écartées et ma petite voix un peu excitée et en même temps un peu déboussolé

"Mon Amour.... Je suis en train de perdre les eaux 🤣"

Ni une ni deux mon homme saute du canapé, je ne l’ai jamais vu quitter la play aussi rapidement 🤣 (si j’avais su j’aurais joué cette carte avant !).

Un peu pris de panique il me demande ce qu’on doit faire, je le calme et lui rappelle qu’on est prêts et qu’on a le temps.

Je lui demande d’aller préparer notre valise, car oui, nous avions fait que celle de bébé (pas pressés les tourtereaux !).

Les affaires étaient plutôt réunies et j’avais fait une liste pour « au cas où ».

En attendant je me suis fait un bain, je me détends, et me projette dans une bulle d’amour et de bien-être.

Je profite, Monsieur fini la valise, met de la musique, la playlist accouchement qu’on a fait ensemble, et on commence à danser, à rire, on se regarde longuement et on comprend…

Ce sont nos "derniers moments" tous les deux seulement ❤

Je ne me rends pas spécialement compte que j’ai des douleurs, je vais bien, on est bien…

2h30 on se décide à y aller. Dans la voiture je commence à ressentir un peu de douleur mais rien d’alarmant, je gère.

 

On arrive à 2h45 à la maternité, on nous installe dans une salle pour le monito, je continue de perdre les eaux. 

Les contractions sont présentes mais gérables, alors on décide avec la sage-femme de me monter en chambre, que je prenne une douche et fasse du ballon.

 

Comme ça, je pourrais profiter de la salle nature en dernière ligne droite.

C’est parti je monte en chambre, ballon et douche. Rapidement la douleur me saisit, on commence à faire de l’hypnose, mon homme m’accompagne et incroyablement bien ! Merci tellement 🙏🏻

Je sers mon peigne, je t’écoute. Je gère les vagues, mais la douleur me saisit tellement, que j’en vomis à chaque haut de vague.

La sage-femme vient m’ausculter je suis ouverte à 4cm effacé complet.

Je suis contente mais les contractions me rendent malade et j’ai de plus en plus de mal à le gérer.

Je demande à prendre un bain, on me descend en salle d’accouchement, fait couler le bain, avec mon haricot pas très loin car je me vide de tous les côtés.

Mais je résiste, respire, part en hypnose grâce à ta voix et celle de mon homme.

Je passe 1h30 dans le bain, on y arrive mais la douleur devient insoutenable, je ne tiens plus je pleure, mon homme essaye de me rassurer, me reconnecte.

Mais je sens que je ne peux plus, vomir à chaque vague devient trop intense … Je demande la péri, je supplie😰.

La sage-femme m’ausculte à nouveau, je suis ouverte à 7. Elle me dit que si je continue comme ça j’aurais bientôt bébé dans les bras, que ce n’est qu’une question de quelques vagues…

Mais je n’y arrive plus.

Mon homme me rassure, car je culpabilise, mais je sens qu’il faut que j’aie cette péri. On me change de salle d’accouchement (pas le droit à la péri en salle physio)

L’anesthésiste est appelé et le temps qu’il arrive, la douleur est tellement intense, je suis en transe, je sens bébé descendre, je sens que je pousse … Mais je ne peux plus.

La péri a été posée, si bien que j’ai absolument adoré ce qui s’est suivi ensuite… J’ai senti absolument chaque contraction et poussé dans le bassin, j’ai accompagné chaque poussée, main dans la main avec mon homme, en écoutant Aretha Franklin. Après la sage-femme revient je suis ouverte à 10 la tête est dans le bassin !

C'est l'heure d'y aller !

Mais un accouchement passe avant nous, donc on patiente encore un peu. 

Étant donné que nous ne connaissions pas encore le sexe de bébé on se pose une dernière fois la question du prénom… Robin pour un garçon, Emma pour une fille, en plus c’est rigolo c’est le prénom de la sage-femme. 

Et puis finalement….

"Tu penses quoi d'Elïa ?"

Quelques minutes avant qu’elle sorte, et qu’on croise son regard, j’ai le sentiment qu’il faudra qu’on choisisse ce prénom.

On nous installe, je me mets allongée mais semi-accroupie (pas dans une salle physio mais on choisit sa position) on me fait essayer de pousser avant, je pousse parfaitement, et on y va …

1 poussée,

2 poussées,

3 poussées la tête est sortie,

4 poussés les épaules,

5 poussées mon bébé est sur mon ventre, les yeux déjà grand ouverts pour en découdre 🤣

Elïa nous a fait de grands sourires, le gynéco nous a dit que cela se traduisait par sourire aux anges, ce qui nous a énormément touchés, ayant perdu ma maman en 2011 je sais qu’elle était avec nous tout le long, ça peut paraitre étrange, mais le fait de voir ma fille sourire et que le gynéco me dise ça, je sais aussi qu’elle était là et m’a donné la force ❤️

On laisse le temps au cordon de finir de battre, papa coupe le cordon, j’expulse le placenta, et les médecins qui nous disent « vous voulez peut-être savoir le sexe? ».

Effectivement avec tout ça on en avait presque oublié de découvrir le secret de notre bébé ! 🤭

Papa est invité à soulever la petite jambe de notre bébé, et là « oulaaa c’est une fille » 🤣 il ne s’y attendait pas et n’avait jamais vu ça, l’émotion et la surprise, on a tous éclaté de rire à sa réaction !

C’était un moment incroyable, hors du temps, j’aurais aimé t’en dire plus encore car j’oublie également de te raconter ses encouragements au moment de pousser, mais en tout cas, l’essentiel c’est que j’ai eu ma naissance magique, et tu y es pour quelque chose !

Alors merci ❤️

Même si je n’ai pas tenu en pleine phase de désespérance je sais que j’ai tenu jusque-là grâce en partie à ta préparation..

 

Merci encore pour tout 💓

C’était vraiment un accouchement incroyable, le sage-femme et gynéco qui nous ont accouché étaient presque choqués de voir la sérénité nous accompagner du début à la fin… J’ai eu un accouchement incroyable, vraiment, on a ri, pleuré, nous étions si unis, dans notre bulle et nous le sommes encore.

Peu de personne me croient d’ailleurs quand je dis que je revivrai ça tous les jours tellement c’était bien et à la maternité j’ai eu le sourire du début à la fin, pourtant la petite a dû faire un séjour en néonat.

L’accouchement conditionne tellement de choses pour après c’est incroyable.

« Merci encore pour tout, j’en garderai un magnifique souvenir éternel, que je raconterai à ma fille, comme ma mère le faisait pour moi. »

Les derniers articles du blog

« Clem est toujours à fond pour les audios et avec conseil de la sage-femme, m’appuie dans le dos et parfois au niveau du sacrum pendant la vague : c’est INCROYABLE le bien que ça me procure. « 
On me place dans la salle d’examen en pensant m’examiner mais je commence à avoir envie de pousser…
A la maternité, je suis prise en charge après avoir attendu 1h30 sur une chaise pliante : peu importe, tout le monde est gentil, je suis heureuse d’accueillir bientôt ma fille, tout va bien !

Ton premier audio offert !

"Bonne fête maman"

Tu as envie de tester les effets de l’hypnose sur toi ? Allez viens, je t’emmène, le temps d’un instant pour toi 🥰